Les monologues du chat

Une heure de rire intelligent sur fond de bande dessinée

Qui l’aurait cru ? Les bandes dessinées du chat de Philippe Geluck contiennent en germe toutes les idées sous-jacentes à la construction rigoureuse de l’immeuble mathématique. Le livre à succès « La mathématique du chat » est à présent devenu un spectacle qui vous propose de plonger pendant une heure dans les fondements des mathématiques. Les « monologues du chat » se veulent un voyage rapide et impertinent dans les profondeurs de l’esprit scientifique et de l’âme humaine. La ritualisation du doute et de ses avatars, concrétisée dans les propos faussement naïfs de Philippe Geluck et de sa créature et double virtuel, apparaissent en pleine lumière et nous livrent un message fondamental en répondant enfin à cette question essentielle : que sont vraiment les mathématiques ? À quoi peuvent-elles bien servir ? De la théorie des ensembles au théorème de Gödel, en passant par les paradoxes de Richard et du menteur, la science mathématique se construit pour devenir profondément humaine. Et, paradoxalement, elle devient accessible à tous.

monologue

Les amateurs du Chat vont pouvoir découvrir qu’ils ont régulièrement fait des mathématiques sans le savoir, et que cette science, qui peut paraît-il susciter chez certains des angoisses existentielles et qui semble perturber le matou matheux, apporte des réponses non naïves à pas mal de nos questions philosophiques. Et puis surtout, ils pourront répondre enfin à la question qui les taraude depuis toujours :

« A quoi servent les mathématiques ? »

Mais à comprendre les bandes dessinées de Philippe Geluck bien sûr !
Le spectacle se termine par un appel aux questions auxquelles le comédien et le metteur en scène (qui sont aussi mathématiciens) se font un devoir et un plaisir de répondre.

Les monologues du chat ont été représentés (entre autres) au Lycée Français de Rabat, à la maison de la bande dessinée de Blois, au Lycée Lyautey de Casablanca, au centre culturel de Mareau-aux-Prés près d’Orléans, à l’Hôtel d’Assézat à Toulouse, au Centre Culturel de Beauvais, à la médiathèque municipale Longchamp de Neuilly-sur-Seine et au salon des jeux mathématiques à l’Université Pierre et Marie Curie à Paris

Avec Daniel Justens
Mise en scène et éclairages de Valéry Stasser
Musiques originales de Benoît Paradis
Textes de Daniel Justens

Téléchargez le dossier pédagogique des « Monologues du chat » : dossier_peda_chat

 

Comments are closed.